Auteur : aubepine

Le Grand Jeu (ou y’a pas que star wars au cinéma)

comments 4
Art / Livre / Film / Scène

Parfois, j’ai l’impression que l’humanité se divise en deux camps asymétriques : ceux qui ont vu Star Wars et les autres. J’appartiens à la deuxième catégorie, ou presque. Un jour, de guerre lasse, j’ai fini par céder aux assauts répétés d’un ancien petit ami starwarzophile. Il m’a forcé la main, je n’ai pas su dire non, j’ai encaissé un épisode. Du film ou du copain, je ne sais lequel des deux m’a laissé le souvenir le moins impérissable mais je […]

bonne année 2016

comments 21
Non classé

Tel le phénix qui renaît de ses cendres après un premier janvier tout en langueur, je reviens ragaillardie, licorne cabriolante dans le vaste océan des ondes de l’internet, vous souhaiter une très bonne année 2016! Ahhh, les voeux…… Depuis quelques années déjà, j’ai  réglé le problème en m’accordant la liberté de ne pas envoyer de lettres de voeux, ultime rebiffade en souvenir de fastidieuses sessions d’écriture imposées pendant les vacances de Noël. Manifestement, je suis […]

Et toi, c’était comment ton année?

comments 9
Moi Je

Étrange année que celle qui vient de s’écouler. Il y a ces journées, ces semaines de janvier et de novembre qui resteront tristement gravées. Et puis ce drôle de printemps de décembre qui me donne l’impression que, séparément et collectivement, nous dérivons, nous dérapons. Il y a 364 jours exactement, je me réveillais la voix éraillée et les bronches enflammées. Ce n’était pas d’avoir trop chanté et fumé la veille, j’étais déjà dans un état comateux […]

Les enfants préfèrent les jeux vidéos à la choucroute

comments 14
La vie moderne / Non classé

Pour avoir la lubie d’ouvrir un blog, il faut d’abord avoir goût à ceux des autres. Longtemps lectrice de l’ombre, j’ai attendu des années avant de sortir de ma cache pour ajouter ma voix à celles des commentateurs, pour me hasarder dans la mêlée que fédèrent ces blogs. J’y ai vite pris goût. Une fois ce cap franchi, j’ai très vite eu l’impression  que, parce que je n’étais plus seulement observatrice passive de ces flux d’échanges, j’avais mis un pied de « l’autre côté du […]

L’autruche peut mourir d’une crise cardiaque en entendant le bruit d’une tondeuse à gazon

comments 12
Art / Livre / Film / Scène / Non classé

On ne se connaît pas encore très bien mais ça ne vous aura pas échappé que je ne suis ni très régulière ni très organisée (j’y reviendrai bientôt au moment des “bonnes résolutions”). En attendant des billets un peu plus chiadés sur des sujets qui me turlupinent et m’engagent davantage, et pour ne pas émousser davantage votre patience, j’espère que vous saurez vous contenter de ces marronniers de la blogosphère  : aujourd’hui, les cadeaux de noël, bientôt […]

Deux semaines après

comments 8
Moi Je

J’avoue, je comptais m’éclipser discrètement, deux semaines à peine après avoir créé ce blog. Filer à l’anglaise en pariant sur le fait que personne ne le remarquerait vu que je n’existe pas sur la googlosphère, faute de m’être plongée dans les arcanes du SEO (= les méthodes d’optimisation pour les moteurs de recherche). J’espérais que vous soyez suffisamment occupés à vous empoigner sur d’autres pages et en d’autres lieux à défendre votre vision de l’après 13 […]

La beauté (1)_Les paysages de Pascal Cribier

comments 11
Espèces d'espaces

Je m’apprêtais à vous parler d’une pièce de théâtre formidable – ca ira (1). fin de louis de Joël Pommerat, qui se joue actuellement au Théâtre des Amandiers de Nanterre, j’y reviendrai – quand en jetant un oeil distrait sur le site du Monde j’ai appris que Pascal Cribier était mort. Pascal Cribier était et demeurera un immense jardinier (ou paysagiste, peu importe). Ayant des notions de jardinage quasi nulles, je ne suis absolument pas qualifiée pour en parler alors […]

C’est l’histoire d’une fille…

comments 11
Moi Je

Goethe à Eckermann, 30 mars 1837 :« Un fait de notre vie ne vaut pas dans la mesure où il est vrai, mais dans la mesure où il a quelque chose à signifier » Hannah Arendt :« Les hommes qui ne pensent pas sont comme des somnambules » Emmanuel Lévinas :« L’identité de l’individu ne consiste pas à se laisser identifier du dehors par l’index qui le désigne ». (sans prétention aucune 😉 C’est l’histoire d’une fille qui, un beau jour ou presque, s’est […]